Jury 2017

Une introduction aux trois membres du jury MUFF 2017 : Céline Bianchi, Luc Otter et Kim Simard.

An introduction to the three MUFF jury members 2017 : Céline Bianchi, Luc Otter and Kim Simard

Céline Bianchi

Céline Bianchi est une musicienne-rédactrice-journaliste-powermom, détentrice d’un Bac en production cinématographique de l’Université Concordia, fan finie du cinéma-qui-pousse-les-limites, montréalaise de souche franglo.  Elle aime la bouffe, les conversations philosophiques, l’été, son vélo tout blanc et les dry martini.

 Dyed-in-the-wool Franglo Montrealer musician-writer-journalist-powermom Céline Bianchi has a bachelor’s degree in Film Production from Concordia University and loves films-that-mess-with-established-boundaries.  She loves food, philosophical conversation, summer, her white bicycle and dry martinis.

 

Luc Otter

Cinéaste d’animation de renommée internationale, Luc Otter a écrit et réalisé près d’une dizaine de courts métrages et travaillé comme animateur au sein de nombreuses productions, notamment dans le domaine de la vidéo de musique. En 1996, son court métrage Petite sotte (1995) a été sélectionné au Festival de Cannes pour la compétition officielle, ainsi que dans une trentaine de festivals internationaux. La même année, il termine un autre court métrage, Bernols Famili, qui remporte de nombreux prix internationaux, dont celui du meilleur film d’animation au Worldwide Short Film Festival de Toronto. En 1998, Luc Otter réalise VHX/carrhot!, un court métrage en 3D acclamé par la critiques  qui a fait le tour du monde (Dont Hiroshima, Annecy). Rose & Violet, son film le plus récent, a bénéficié d’une sortie national dans les cinémas de France. Il enseigne également à l’université de Concordia dans la section « Cinéma d’Animation ».

 Internationally renowned animator Luc Otter has written and directed close to a dozen short films. His work has screened at a number of prestigious film festivals, including Cannes, Hiroshima and Annecy, earning him several prizes worldwide. He has also worked as an animator on a range of productions, primarily music videos, and currently teaches film animation at Concordia University.

 

Kim Simard

Proud mother of one, Kim Simard also dabbles in such pedagogical practices as: teaching young adults about the importance of experimental film and media, and developing ways in which to address sexual assault through on-line media. Although teaching at Dawson College is her privileged day job, Kim is also involved in such projects as: The Queer Media Database, has co-coordinated and programmed the HIV/AIDS film festival and screened her own work internationally.

Fière maman d’un enfant unique, Kim Simard est aussi pédagogue qui enseigne l’importance des films et médias expérimentaux au niveau collégial. Elle travaille à exposer les témoignages de la violence sexuelle à travers un projet inter-collégial sur le web. Même si elle ne prend pas son travail au Collège Dawson pour acquis, Kim s’implique dans plusieurs autres projets. Notamment : Le projet Base de données des médias queer canadiens et québécois et elle a déjà co-coordonné et programmé le festival du film sur le VIH,  VIHsion. Ses films ont aussi été programmés à l’international.